On entend parler du Bitcoin un peu partout, surtout ces dernières années avec autour, beaucoup d’interrogations, mais concrètement, comment ça marche ? Une fois que vous avez vraiment testé Bitcoin, vous pouvez vous rendre compte à quel point cette monnaie nouvelle génération est efficace et prometteuse.

Non ce n’est pas la dernière arnaque Internet à la mode

Le Bitcoin (ou BTC), a été lié à des scandales de vol, mais il faut savoir que ces escroqueries ne proviennent en aucun cas d’une défaillance du protocole, c’est simplement des mecs peu scrupuleux qui se sont barrés avec la caisse, ou des portefeuilles laissés sur PC dont la sécurité a été délaissée (volontairement ?). Le protocole Bitcoin est jusqu’à présent très fiable, et pour le détourner, il faudrait une puissance de calcul phénoménale.

Ce qui peut également faire peur, c’est que la monnaie n’est régie par aucune banque, et donc n’a pas les mêmes garanties de sécurité qu’une devise normale, si sa valeur venait à s’effondrer. Cependant, certains auront comme argument que personne ne peut en créer de manière frauduleuse, et donc la méthode de la planche à billet n’est aussi pas possible.

Combien y’a t-il de Bitcoins en circulation, comment en créer ?

À l’heure actuelle, il y a 14 537 000 bitcoins en circulation, vous pouvez facilement consulter cette information via blockchain.info. Le nombre maximal de bitcoins qui peut être en circulation est de 21 000 000, passé ce cap, plus aucun bitcoin ne peut être crée.

Un Bitcoin se « crée » à l’aide de puissants calculs effectués par ordinateur. N’espérez plus en créer vous même, les puissances requises sont maintenant monstrueuses. De 2009 jusqu’à 2011, il était possible pour n’importe qui d’en créer facilement, mais ce n’est plus le cas.

En effet, le concepteur, Satoshi Nakamoto (on ne sait pas qui c’est, le mec n’a jamais voulu qu’on retrouve sa trace), a fait en sorte de reproduire le système de l’or : plus on en extrait, plus c’est dur d’en avoir, et sa quantité est limitée.  Il sera de plus en plus dur de générer des bitcoin. Pour vous faire une petite idée, de janvier 2009 à juillet 2015, 15 millions de bitcoins on été minés, et les 21 millions de bitcoins devraient être totalement minés vers … 2140 ! Ceci est le résultat de l’algorithme du bitcoin, qui est censé récréer la rareté liée à sa difficulté d’extraction, qui augmente exponentiellement avec le temps. À l’heure actuelle, un BTC s’échange 200 €, et si dans 20 ans il existe encore, qui sait quelle serait sa valeur ?

Un moyen de paiement adapté à l’ère Internet

Je ne vous ai pas encore parlé des frais de transaction. Ces derniers sont ridiculement bas, environs 2 cts plus ou moins, comparé à 1 ou plusieurs euros en carte bleue par exemple. La monnaie est de ce fait adaptée aux petits paiements, de l’ordre de quelques centimes. Une transaction de 10 ou 20 cents est tout à fait envisageable, et surtout, ce genre de paiement s’adapterait très bien à Internet, par exemple pour consulter une page dont le contenu est vraiment très intéressant. Laisser une poignée de centimes ne me gênerait pas plus que ça.

Tout ceci est possible parce qu’un Bitcoin est divisible jusqu’à la 8e décimale (un changement dans le protocole permettrait d’augmenter cette division facilement si c’était nécessaire). La fraction de bitcoin la plus petite est donc 0,00000001 BTC, ce qui représente 0,0000200 centimes d’euro si un bitcoin vaut 200 euros (valeur août 2015). Un paiement de cette somme est possible, seulement, les frais de transactions sont eux plus élevés, de l’ordre de 0,00001000 BTC (0,001 €), ou 0,00010000 BTC (0,02 €) pour une transaction accélérée.

Le grand livre de compte de toutes les transactions en Bitcoins

Une monnaie entièrement numérique mérite que l’on soulève quelques points d’interrogation. Comment je peux m’assurer qu’on ne peut pas dépenser deux fois un même Bitcoin ?

Avant d’aborder ce sujet, il faut savoir que le Bitcoin repose sur un protocole utilisant le P2P, et chaque micro bitcoin qui est dépensé transite via le réseau. En gros, chaque transaction est enregistrée chez tout le monde, et le protocole s’occupe ensuite de valider cette transaction. La Blockchain, qu’on appellera le grand livre de compte, est le dispositif qui s’assurera qu’un Bitcoin est dépensé une fois et seulement une seule, et pour raccourcir, chaque personne possédant le logiciel Bitcoin a un « relevé de compte » de tout le monde.

Bien-sûr, c’est beaucoup plus complexe que ça, et personne en théorie ne peut avoir réellement accès à votre portefeuille, ni même savoir à qui appartient tel Bitcoin : le protocole est régi par plusieurs cryptages de type SHA256, le même qui est utilisé pour effectuer un paiement sur Internet. Le sécurité est telle qu’avec nos processeurs actuels, il faudrait des millions d’années pour décrypter ne serait-ce qu’un portefeuille.

Si je n’ai pas été assez clair sur ce point, voici un article sur la Blockchain que même un enfant de 5 ans comprendrait.

Un portefeuille numérique

Lorsque vous installez un logiciel de type portefeuille à Bitcoin, celui-ci génère automatiquement une adresse composée de 34 caractères, qui servira à recevoir des paiements, un peu comme une adresse email vous appartient. Par exemple, la mienne est celle-ci : 1June3djiXWvAaGetH1mqe6QCLd2APF7gr. Si vous souhaitez pour une raison quelconque m’envoyer quelques micro-bitcoins, vous entrerez cette adresse dans votre portefeuille, ainsi qu’un montant, et je le recevrai quasi instantanément. J’explique plus bas comment se déroule une transaction avec différents types de tiers.

Il y a deux manières de stocker ses BTC : via un service en ligne ou sur votre ordinateur ou tout autre appareil mobile comme un smartphone ou une tablette. Les deux solutions ont leur avantages et inconvénients.

Le choix du tout en ligne

Avantages

  • Vos Bitcoins sont accessibles partout, sur n’importe lequel de vos appareils
  • Peu de chance de perdre accidentellement votre portefeuille, si le service est de confiance

Inconvénients

  • Si le service est peu scrupuleux, vous prenez le risque de perdre votre argent
  • Selon moi, le service en ligne assurément le plus sûr, est Blockchain.info. Le service à pignon sur rue, et une sauvegarde de votre portefeuille vous est envoyée en dur lorsque vous le voulez.

Le choix de garder ses BTC en local

La solution la plus sécurisée si vous êtes un maniaque de la sécurité, ou que votre portefeuille se trouve sur un appareil déconnecté de tout réseau.

Avantages

  • La solution la plus sécurisée et la plus contrôlable

Inconvénients

  • Si vous rencontrez un crash de votre disque dur, vos Bitcoins sont perdus
  • Vos Bitcoins sont accessibles uniquement à partir de l’appareil où ils sont stockés

Pour une première utilisation et pour la découverte de la technologie, je ne peux que vous conseiller d’ouvrir un compte sur Blockchain.info : le service est très sûr, basé au Luxembourg, mais aussi très facile d’utilisation.

Comment s’effectue une transaction ?

L’exemple d’un paiement à une boutique en ligne

Prenons l’exemple selon lequel vous souhaitez acquérir un superbe micro ordinateur sous forme de clé HDMI, d’une valeur de 100 EUR, soit 0,5 BTC selon le cours en vigueur en août 2015, via une boutique en ligne fiable acceptant ce moyen de paiement.

Vous allez donc dans un premier temps ajouter l’article à votre panier, jusque là rien d’anormal. Vous procédez ensuite au paiement en sélectionnant Bitcoin. Comme je vous l’expliquais plus en haut, en créant un portefeuille, lorsque vous installez un logiciel de portefeuille à Bitcoin, celui-ci génère une adresse qui vous est propre. La boutique qui acceptera un paiement de votre part a aussi sa, ou ses propres adresses, et vous devrez envoyer ce paiement sur celle-ci.

Voici ce qui se passe lorsque vous procédez au paiement en Bitcoin :

Capture d'écran totalement fictive, mais l'adresse BTC est bien la mienne ;)

Capture d’écran totalement fictive, mais l’adresse BTC est bien la mienne 😉

Lorsque le système aura détecté que votre paiement est arrivé (cela prend une petite dizaine de secondes dès lors que vous avez cliqué sur « envoyer » dans votre portefeuille), l’interface affichera une phrase du genre « paiement effectué », et votre commande suivra le cours de son chemin habituel.

L’exemple d’un paiement à un commerçant réel

Vous devrez posséder vos BTC sur votre smartphone, ou en ligne grâce à leur application. Cela dépend du marchand, mais la plupart du temps, vous aurez un QR Code à scanner pour effectuer votre paiement.

Tous les portefeuilles sur smartphone proposent de scanner un QR Code, qui vous affiche le montant de la transaction à autoriser.

Exemple de QR Code à scanner.

Exemple de QR Code à scanner.

L’exemple d’un paiement entre particuliers

Vous pouvez utiliser la même méthode qu’en haut, la personne en face sera en mesure d’afficher simplement un QR Code grâce à son portefeuille, ou si la personne n’est pas devant vous, elle peut très bien partager son adresse de paiement.

Comment se procurer ses premiers Bitcoins ?

Vous pouvez en acheter, ou en grappiller gratuitement à droite à gauche, sur des sites qui proposent de vous filer des sommes ridiculement basses, de l’ordre de 0,0001 centimes.

Acheter des Bitcoins à un commerçant agréé

En France, le moyen le plus sûr d’acheter des Bitcoins en ligne est de passer par une société qui est en règle par rapport à la réglementation Européenne, et qui est basée en France : Paymium.

En revanche, la réglementation Européenne oblige l’acheteur à déclarer dûment son identité, si bien qu’il vous faudra scanner votre carte d’identité avant de procéder à tout achat. Et encore, je parle d’achat, mais ce sera en fait via un virement bancaire. Par contre, vous pouvez avoir confiance en Paymium, le service est fiable, je l’ai déjà utilisé plusieurs fois par le passé.

Paymium fait aussi office de plateforme de paiement, si vous êtes un commerçant. Les outils fournis sont faciles à intégrer, et le support technique est très disponible.

Trouver une personne qui vous vendra des Bitcoins face à face

Si vous ne faite pas confiance à un marchand en ligne, ce que je peux tout à fait concevoir, il existe une solution pour rencontrer un vendeur de visu, pour peu que vous habitiez près d’une ville : LocalBitcoins.

Le site, disponible en Français, se contente d’afficher des vendeurs qui se trouvent à proximité de vous. Il faut savoir que la plupart du temps, le BTC est plus cher que par Paymium. Par exemple, à l’heure où j’écris cet article, le cours est a 189 € le bitcoin sur Paymium, et 194 € sur LocalBitcoins pour le vendeur le moins cher dans mon département.

Recevoir une petite quantité de Bitcoins gratuitement

C’est la solution ultime pour démarrer, mais aussi la plus longue, car pour pouvoir avoir un minimum de BTC, c’est à dire de quoi pouvoir payer une somme + des frais de transaction, il faut redoubler de courage et être prêt à perdre du temps sur des sites qui proposent, pour la plupart du temps, de remplir des captchas, ou de visiter des sites. J’ai commencé comme ça, mais honnêtement, le temps à investir pour percevoir une somme ridicule devrait en faire reculer plus d’un.

Où dépenser mes Bitcoins ?

Il existe de plus en plus de boutiques qui acceptent les bitcoins en France, et ça tend à s’accélérer. Jetez un coup d’œil à cet article pour vous faire une idée du nombre de boutiques française qui acceptent bitcoin.

Pour ceux qui souhaitent épargner en BTC, il faut quand même faire attention au cours, car celui-ci est assez volatil. En 2011, un bitcoin avait une valeur de quelques centimes, en 2013, un bitcoin s’échangeait à 900 euros environs, deux ans plus tard, il en vaut 200 euros, surement un effet de mode, mais aujourd’hui, il semble se stabiliser. Il est tout à fait possible que la valeur décolle un jour, du fait que le bitcoin est de plus en plus dur à miner.

Enfin, pour les plus téméraires, il existe des plateformes de trading pour spéculer sur la valeur à la minute, ou plus soft, des plateformes de trading de monnaies alternatives aux bitcoins. Il existe des plateformes d’échange, où des milliers de transactions de ces monnaies ont lieu la journée. Je pense que je ferai un jour un article sur ces monnaies.

En conclusion…

Bitcoin, ou un de ses dérivés, est clairement un moyen de paiement qui devrait s’imposer à moyen ou long terme. Ses possibilités sont immenses, et l’univers de Bitcoin est bien plus large que vous ne pouvez l’imaginer, notamment grâce à ses monnaies alternatives (il en existe des centaines), et qui ont toutes une valeur.

En attendant, voici quelques pages de statistiques pour vous faire une vision de l’ampleur du bitcoin :

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail