Appréciant particulièrement les polices de caractères sans empattement (linéales) fines, les polices par défaut présentes sur machines ne me satisfont pas entièrement. Ayant été à (très) bonne école avec Jean-Baptiste Levée, j’ai appris à reconnaitre l’élégance d’une typographie et les caractéristiques que j’y cherche.

La recherche de typographies libres de droit pouvant être décevante, l’alternative est de créer la sienne. Attention cependant pour la finalité de son utilisation : si vous souhaitez en faire un usage commercial ou la protéger, des conditions sont à respecter. Les sites d’Atypi et de Planète Typographie entre autres vous renseigneront à ce sujet.

Des termes techniques seront abordés dans cet article, je vous suggère le glossaire de Playtype pour vous approprier le langage de la typographie. J’utilise le logiciel Fontlab Studio mais une alternative gratuite est possible, il s’agit de Fontforge.

Dessin de caractères

Pour l’exemple, je vais me servir de l’ « Impact » et en modifier légèrement
la structure. J’imprime les caractères « hamburgefonstiv » en bas de casse qui serviront de base, le reste en sera la déclinaison.
Je procède aux modifications à la main sur du calque, je scanne et exporte mes lettres une par une au format Bitmap.

Fontlab, création des caractères

File > New
Double-cliquez deux fois sur la lettre à créer. Une fenêtre Editing Layers  va s’ouvrir sur la droite, déroulez et cochez Background.
File > Import > Background
Importez le dessin de la lettre, réglez la hauteur d’x, elle sera automatiquement reportée sur les autres caractères.

1

Servez-vous des différents outils pour créer le caractère. L’outil Drawing  n’est pas évident à maitriser de prime abord, mais se révèle un allié très efficace à force d’entrainement.
Cette police de caractère permet l’addition de formes assez simples, je vous conseille de commencer par ce genre d’anatomie. Et de prévoir une journée pour le « s ». Je ne plaisante pas. Enfin j’exagère peut-être un peu.

2

Si vous vous sentez à l’aise sur Illustrator, il est possible de copier-coller votre vectorisation.

3

Régler les paramètres d’approche

Dans le panneau où apparaissent tous vos caractères, sélectionnez-en un, puis :
Window > New Metric Window
Ce panneau vous permet de régler les approches entre les caractères, la règle m’ayant été apprise étant :
– une typographie fine privilégiera des caractères espacés,
– une typographie massive, comme dans notre exemple, rendra mieux en ayant les caractères resserrés.

4
Text mode, sur la partie gauche de la fenêtre doit être activé (icône de sélection de texte).
Activez les trois icônes sur la droite du panneau : Expand the panel, Open Kerning Table, et Ruler.
Vous n’avez plus qu’à régler les valeurs pour un rendu harmonieux. Cliquez sur les caractères présents à droite de la fenêtre pour les tester et les régler.

Enregistrer votre fonte

File > Generate Font
Ceci sera votre fichier de travail, un peu comme un .ai pour un fichier Illustrator.
File > Font Info
Remplissez les champs relatifs à votre police de caractère.
File > Generate All
Sélectionnez le type .ttf par exemple, sélectionnez le dossier de destination et enregistrez votre fonte.
Une fois la police de caractère créée, installez-là. Créez des planches de test reprenant l’alphabet entier, et si besoin, re-travaillez le dessin de vos lettres.

Amusez-vous bien !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail